Histoire

Histoire du village de Mussig

750 – 450 avant JC : Premières traces humaines datant du premier âge de fer – époque de Hallstatt – avec un ensemble de 37 tertres funéraires celtiques, de 10 à 30 m de diamètre et jusqu’à 2m de haut contenant des sépultures. Les restes d’une palissade en bois dans l’un des tumuli ont été datés par dendrochronologie en 707 avant notre ère,

300 – 400 : Traces romaines et gallo-romaines au Sud du village, découverte de restes de poteries et des pièces de monnaie ainsi que d’un bas-relief en grès représentant la déesse EPONA – protectrice des cavaliers et des chevaux – assise sur un cheval,

881 : Première mention de l’annexe du Breitenheim, et 1230 pour Mussig,

Moyen Âge à 1257 : Possession des biens de Muschen par les seigneurs de l’Ortenbourg,

1257 – 1381 : Muschen appartient aux Dominicains de Strasbourg, puis à leurs confrères de Fribourg en Brisgau, donc aux Habsbourg,

1300 : Construction du château du Schnellenbühl par la famille Snell (Schnell) , Schultheiss / bourgmestre de Sélestat. Il s’inscrit dans un ensemble rectangulaire de fossés dans lequel prend place un tertre circulaire : c’est la motte entourée d’un fossé. Les bâtiments annexes actuels et la chapelle datent de la fin du XVII èmes. et du début du XVIII ème siècle,

1361 : Chapelle Saint-Michel de Breitenheim mentionnée dans le plus ancien acte relatif à l’histoire ecclésiastique locale,

1381 – 1481 : Le duc Rodolphe d’Autriche transmet Mussich en fief à Jean de Rathsamhausen, de la Reichsritterfamilie / chevaliers d’empire de Rathsamhausen-Ehnwihr,

1481 (partiellement) puis 1538 (en totalité)- 1631 : Par alliance, Musick est transmis aux seigneurs de Moersberg, comtes de Ferette au château de Morimont, près de la frontière suisse,

Note : existence d’une motte féodale de plan rectangulaire vestige du Château du Breitenheim subsistant jusqu’en 1976,

1613 – 1789 : Eberhard Ier de Rappolstein, seigneur de Ribeaupierre rachèteaux Moersberg en 1613 Mussig et Breitenheim qui resteront propriété des Ribeaupierre jusqu’à la Révolution,

1618 : Début de la guerre de Trente Ans,

1632 : Frédéric, seigneur de Ribeaupierre, pour soutenir les protestants contre les Habsbourg, se lie avec les suédois de Gustave Adolphe. En 1636, il ne reste plus rien de Mussig incendié. Certains habitants, non massacrés, se réfugient dans la forêt de l’Illwald où sévit la famine et se propagent les maladies,

1648 : Le traité de Westphalie met fin aux hostilités. L’Alsace devient française pour la 1ère fois et Louis XIV favorise le repeuplement en offrant aux nouveaux venus la terre en friche, le bois de la forêt pour la reconstruction et 6 ans d’exemption d’impôts,

1656 : Bénédiction d’une nouvelle cloche pour l’église Saint Ostwald située à l’époque au niveau du cimetière actuel,

1750 : Construction de l’ancien presbytère qui accueillera le système de communication Chappe,

1789 : A la Révolution, Mussig n’est plus un domaine féodal. Le seigneur ne peut plus y exercer la justice, ni prélever l’impôt (abolition des privilèges),

1793 : La révolution française fait voter une loi sur le partage des biens communaux,

1804 : Mussig compte 502 âmes pour 87 familles,

1824 : création d’un conseil des pauvres dans le village,

1840 : Mise en service d’une nouvelle église à l’emplacement de l’actuelle église (l’ancienne, trop petite, ne pouvant contenir que 200 personnes). La première pierre fut posée le 4 juin 1837. Une horloge Schwilgué fut installée en 1840 et l’orgue fut acquis en 1842,

1866 : Incendie de l’école,

1888 : création du corps des sapeurs-pompiers / Feuerwehr,

1er mai 1891 : Grand incendie : 110 bâtiments dont 25 habitations, l’église, l’école et la mairie sont détruits par le feu ; aucun décès n’est à déplorer,

1892 : Construction de la nouvelle Mairie – Ecole dans le style architectural caractéristique de l’époque appelé style wilhelmien,

1893 : Reconstruction de la 3° église terminée en mai 1893 avec l’orgue actuel installé en 1894 et consacrée le 20 juin 1898 par l’évêque Charles Marbach,

1900 : Construction du moulin Docktormühle à l’ouest du village à l’orée de l’Illwald,

8 au 22 juin 1940 : Evacuation de la population à Ribeauvillé,

Nuit du 14 au 15 mars 1944 : Chute du bombardier LANCASTER de la Royal Air Force près de Breitenheim. Les corps des 7 aviateurs (6 anglais et 1 australien) sont enterrés dans le cimetière local. Une pâle de l’avion, retrouvée en 1972, est érigée devant les 7 stèles en monument commémoratif,

1 février 1945 : Entre 8h et 9h des chars de la 1 ère division française arrivent par la rue de Heidolsheim, suivis au courant de la journée par une troupe de goumiers marocains venus par la rue de Sélestat, précédés d’un bouc, leur mascotte,

1948 – 1955 : Remplacement des vitraux de l’église détruits par les bombardements de l’hiver 1944-45,

1991 : Construction d’une salle polyvalente,

1996 : Rénovation complète de l’ancienne école des filles pour passer de 2 classes à 3 classes primaires et une salle multi – fonctions,

1998 : Réalisation intérieure de la sacristie du sud avec toilette, éclairage extérieur et rosace intérieure. Pavage du cimetière et autour de l’église à l’occasion du centenaire,

1999 : Arrivée du câble et du gaz naturel,

2000 : Implantation d’une antenne SFR près de l’étang de pêche, rénovation du presbytère avec installation de l’ACE, extension de l’école maternelle avec chauffage au gaz et installation de jeux extérieurs,

2003 : Contournante agricole, nouvel atelier communal et dépôt de pompiers, extension du cimetière avec columbarium et nouveau monument aux morts,

2005 : Antenne Orange, fermeture et couverture ancienne décharge Eckerstag,

2006 : Agence postale communale, nouveau club house pour l’ASM et aire de jeux multi-fonctions près du tennis,

2008 : Réalisation des boxes pour le stockage des associations à l’atelier communal,

2009 : Aménagement de la place de l’école après démolition de bâtiments,

2010 : Lotissement de l’Illwald, installation d’abris bus, démolition de la maison 1, rue Principale et du dépôt des congélateurs à côté du Crédit Mutuel,

2011 : Piste cyclable Mussig-Baldenheim et attribution de la 1ère fleur,

2012 : Réalisation de la maison des associations,

2014 : Nouvelle salle des fêtes,

2015 : Extension de la zone artisanale et 3ème fleur,

2016 : Aménagement du parking club house – salle des fêtes,

 

 

Mussig - Site de la commune © 2015